Actualités 

29/05/2015< retour

Frustration et fierté aux 24 Heures du Mans

#ongagneensembleonperdensemble

Les 24 Heures du Mans sont une épreuve complètement à part et Nelson Panciatici et ses coéqupiers Paul-Loup Chatin et Vincent Capillaire en ont encore fait l'expérience cette année.

Après un bon départ de Paul-Loup Chatin, Nelson prenait à son tour les commandes de l'A 450 b pour ce qu'il pensait être un double relais. Mais, au regard de son excellent rythme en course (signant le meilleur temps en course de la voiture dans la chaleur et en pneus durs), le team de Philippe Sinault demandait finalement au pilote reimois de rester en piste pour cinq relais consécutifs ! Parfaitement à l'aise au volant de l'Alpine, Nelson parvenait ainsi à gagner plusieurs positions pour occuper la troisième position de la catégorie LMP2.

Après un bon double relais de Vincent Capillaire, Paul-Loup Chatin retrouvait ensuite la piste pour une nuit pleine d'espoirs. S'il se mettait immédiatement dans le bon rythme, il perdait par la suite le contrôle de la voiture à Mulsanne et tapait le rail sur sa droite. Malgré de nombreuses tentatives, la voiture ne redémarrait pas et ce sont les espoirs de podium de nos Alpine Boys qui s'envolaient...

Malgré la déception évidente après cet abandon prématuré alors que l'on pouvait légitimement espérer une place parmi les trois premiers, nos trois garçons pouvaient être fiers de leur rythme en course.

"Lancer ma course avec une quintuple relais était une expérience nouvelle, j'ai pris un plaisir immense au volant de l'Alpine A 450 b. Nous sommes bien sûrs très déçus mais cela arrive de sortir en sport automobile. On gagne ensemble, on perd ensemble ! Nous reviendrons en piste avec Paul-Loup et Vincent et il faut se servir de tous les enseignements des 24 Heures pour effectuer une très belle fin de saison sur le WEC" réagissait Nelson au coeur de la nuit mancelle, à l'heure où la fraîcheur de la piste permettait aux différents teams de faire baisser sensiblement leurs chronos...

Comme toujours, Le Mans a livré son lot d'émotions... Nelson reviendra en 2016 pour écrire un nouveau chapitre !