Actualités 

01/07/2017< retour

24 HEURES DU MANS 2017 (17 & 18 juin)

ALPINE ET NELSON PANCIATICI MONTENT SUR LE PODIUM !

Déjà trés en vue lors de la Journée Test des 24 Heurs du Mans, qui avait vu Nelson Panciatici signer déjà le meilleur temps LMP2 en battant de plus de huit secondes le temps de la pôle position 2016, établissant ainsi un nouveau record de piste de la catégorie, démontrant ainsi la rapidité des nouvelles voitures et en particulier de l'Alpinje A470 !

?Passionnante de la première à la dernière minute, la 85e édition des 24 Heures du Mans restera certainement parmi les plus marquantes de l’histoire. Sous une chaleur suffocante, les 258 500 spectateurs ont assisté à une succession de rebondissements et de faits de course, éliminant la plupart des favoris pour la victoire absolue. Les LMP2 ont ainsi été placées sous les feux de la rampe, les Alpine A470 n'ayant pas été en reste face à la concurrence.

Huitième sur la grille de départ, Nelson Panciatici s’emparait immédiatement de la septième place. Appliquant à la lettre le tableau de marche de l’équipe, il s’ancrait au sein du groupe de tête des LMP2. À minuit, l’équipage n°35 était récompensé de sa régularité par une cinquième place provisoire. Dans le même tour que les leaders, le trio Panciatici / Ragues / Negrão conservait toutes ses chances de victoire !

Rythmée par des sorties de piste provoquants des neutralisations par ‘slow zone’ ou voiture de sécurité, la nuit était bénéfique à l’équipe Signatech Alpine Matmut, lorsque le soleil se levait, la n°35 s’était hissée en quatrième position. La remontée héroïque se poursuivait au cours de la matinée : le trio Panciatici / Ragues / Negrão prenait le meilleur sur les Vaillante Rebellion, qui avaient imprimé leur rythme pendant la première moitié de la course. À deux heures de la fin, la n°35 pointait non seulement en deuxième position de la catégorie LMP2, mais aussi au troisième rang du classement général ! Malheureusement à 40 minutres de l'arrivée,  André Negrão, qui gérait parfaitement la situation,se retrouvait sans freins à l’avant et échouait dans un bac à graviers. Il repartait puis s’arrêtait au stand, pour que les mécaniciens puissent changer les disques.

Après une course folle avec de multiples rebondissements l'Alpine n°35 pilotée par Nelson Panciatici, Pierre Ragues et André Negrão, termine épreuve mancelle en quatrième position du classement général et troisième de la catégorie LMP2. Après la victoire de l’A442B en 1978, la quatrième place de l’A470 n°35 constitue désormais le deuxième meilleur résultat au scratch d’Alpine aux 24 Heures du Mans ! »

 
 
Nelson Panciatici
« Ça aurait été fantastique de terminer troisième au général, d’autant que cette opportunité ne se représentera peut-être pas de sitôt. Mais nous montons sur le podium en LMP2 et c'est une juste récompense pour toute l'équipe. Nous n’avions pas le rythme le plus rapide pour la course, mais nous roulions sans faire d’erreur et cela était en passe de payer. J’ai passé un très bon week-end avec Pierre et André, nous formons un bon équipage et je crois que nous avons le potentiel pour obtenir d’autres bons résultats. »